Les ulcères buccaux : comment les traiter - Clinique de soins thérapeutiques
3285
post-template-default,single,single-post,postid-3285,single-format-standard,mkd-core-1.1.1,mkdf-boxed,wellspring child theme-child-ver-1.0.0,wellspring-ver-1.7,mkdf-smooth-scroll,mkdf-smooth-page-transitions,mkdf-ajax,mkdf-grid-1300,mkdf-blog-installed,mkdf-header-standard,mkdf-fixed-on-scroll,mkdf-default-mobile-header,mkdf-sticky-up-mobile-header,mkdf-dropdown-default,mkdf-header-style-on-scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

Les ulcères buccaux : comment les traiter

Les ulcères buccaux : comment les traiter

PierreChant cover NOV2015-petiteLes ulcères buccaux ou herpès labiaux se manifestent lors d’une baisse du système de défense conséquemment à des traitements médicaux ou à un stress émotionnel. De quelle façon les minéraux, pivots essentiels de la constitution de l’être humain, peuvent-ils se porter au secours d’une déficience immunitaire et d’un déséquilibre émotif ?

Antiviral naturel

L’herpès labial est une affection d’origine virale. La fluorite, riche en fer, calcium et fluor, se veut un antiviral naturel qui aide à prévenir le développement de l’herpès labial et des ulcères tout en favorisant la régénération de la peau ainsi que celle des muqueuses. Son utilisation diminue notamment le facteur de récidive.

Ne dit-on pas parfois que la colère nous est restée sur les lèvres ? La fluorite, par ses vertus thérapeutiques, rend l’individu conscient des sentiments qu’il réprime, de leur impact sur le corps tout en lui permettant de les laisser se manifester progressivement.

Régénération

Profitant d’une grande conductivité énergétique, l’apophilitte favorise à son tour la régénération de la peau et des muqueuses. Lorsque les ulcères ou l’herpès labial surviennent à la suite de traitements de chimiothérapie, cette pierre participe alors à la dissipation des toxines dont la nocivité affecte le système de défense. Grâce à sa couleur verte, l’apophilitte œuvre à une plus grande ouverture du cœur, libérant son porteur des émotions refoulées.

Autoguérison

L’ambre, puissant purificateur et guérisseur, absorbe le mal-être du corps, permettant d’en extraire la maladie. Qualifié d’antibiotique naturel, il aspire les énergies négatives afin de les transformer en énergies positives, ce qui dispose le corps à s’autoguérir.

Ses qualités curatives reconnues soutiennent le système immunitaire tout en soignant le foie (foyer de colère refoulée), la vésicule biliaire, les reins (peur), la rate (porte importante d’énergie) et la vessie (grande émotivité).

L’émeraude s’ajoute à cette liste, permettant la stimulation du système de défense en tout temps.

Les élixirs de pierres et leur méthode d’utilisation

Par voie orale
Les pierres suggérées ci-dessus se retrouvent facilement sous forme d’élixir, ce qui s’avère un choix pratique afin de traiter les ulcères et les herpès buccaux ou feux sauvages. Il suffit d’en ajouter de 5 à 7 gouttes dans 50 ml d’eau et de s’en gargariser à plusieurs reprises afin que les muqueuses s’imprègnent bien des forces curatives de ces minéraux.
Nous pouvons également instiller de 3 à 5 gouttes sous la langue, 10 minutes avant les repas, et ce, pendant plusieurs semaines.

En crème
Nous pouvons ajouter une goutte d’élixir dans une crème dûment prescrite, ce qui en augmente l’efficacité, puis appliquer ce baume à l’endroit où se situe l’inflammation.

En compresse
Une autre méthode intéressante consiste à ajouter de 5 à 7 gouttes d’élixir dans un bol d’eau, à y tremper des lingettes pour en faire des compresses qui seront par la suite posées sur l’endroit infecté.

Vraiment, la terre nous offre des façons naturelles de prévenir et de traiter les lésions douloureuses… à nous de lui accorder notre confiance !

Ginette Tétreault
Lithothérapeute
Massothérapeute

Ouvrages de référence :
Le Groupe des 5. Manuel de Lithothérapie – Apprenez à mieux connaître le Royaume des Pierres et des cristaux – Thème 1 – Qui sont-ils ? Les Éditions Paume de Saint-Germain, Montréal, 2008, 291 p.

Gienger, Michael. Manuel de lithothérapie, ou l’art de se soigner avec les pierres, Éditions Véga, 19, rue Saint-Séverin, Paris, 2005, 416 p.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

})(jQuery)