Le syndrome du canal carpien et la lithothérapie – Clinique de soins thérapeutiques
1893
post-template-default,single,single-post,postid-1893,single-format-standard,mkd-core-1.1.1,mkdf-boxed,wellspring child theme-child-ver-1.0.0,wellspring-ver-1.7,mkdf-smooth-scroll,mkdf-smooth-page-transitions,mkdf-ajax,mkdf-grid-1300,mkdf-blog-installed,mkdf-header-standard,mkdf-no-behavior,mkdf-default-mobile-header,mkdf-sticky-up-mobile-header,mkdf-dropdown-default,mkdf-header-style-on-scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-6.9.0,vc_responsive

Le syndrome du canal carpien et la lithothérapie

Le syndrome du canal carpien et la lithothérapie

turquoiseFourmillements, engourdissements, douleurs dans la main et au bout des doigts, à prédominance nocturne, et faiblesse musculaire sont les principaux symptômes du syndrome du canal carpien. Parmi les causes les plus fréquentes figurent les postures inadéquates au travail ou lors du sommeil et les mouvements répétitifs qui, combinés à des dérèglements hormonaux, provoquent la rétention d’eau. La grossesse, la ménopause et l’hypothyroïdie, parties intégrantes des facteurs prédisposant à la rétention d’eau systémique ou au malaise, peuvent entraîner la compression d’un nerf médian au poignet. L’arthrose, logée aux os du poignet s’avère, parfois, la cause de ce syndrome chez les sujets plus âgés. Le diabète serait également un facteur de risque.

La voie des pierres et des minéraux est encore bien mystérieuse, bien qu’il soit reconnu qu’elles agissent incontestablement à plusieurs niveaux de notre être. Dans ce cas-ci, elles peuvent aider à soulager notre inconfort en réduisant l’inflammation, la rétention d’eau, ce qui, par ricochet, diminuera les engourdissements. Certaines pierres, jumelées à d’autres modalités thérapeutiques, s’offrent telles de précieuses aides à considérer.

Diminuer l’inflammation et la douleur

L’azurite-malachite, l’agate mousse, l’agate blue lace et le cuivre aident à résorber l‘inflammation, et le jais, à l’absorber. La turquoise (voir photo plus haut) et la malachite soutiennent les tissus dans leur processus de régénérescence et diminuent l’inflammation; la turquoise agit comme analgésique; et la magnétite, pouvant être ingérée sous forme d’élixir, atténue les douleurs intenses, tel un anti-inflammatoire. De plus, d’autres pierres — par exemple, la pierre de lune —portées sur soi ou prises sous forme d’élixir peut contribuer à rétablir l’équilibre du système hormonal.

La juste utilisation de la pierre

La pierre choisie est placée directement ou à proximité de la région douloureuse à traiter. Ainsi, elle peut être portée pendant de longues périodes, l’utilisateur étant la personne la plus appropriée pour en déterminer la durée, si la douleur se démontre très intense. Cependant, il faut être attentif et adéquatement savoir s’en occuper : change-t-elle de couleur ? semble-t-elle avoir perdu de son éclat… ? Certaines pierres, dont la malachite, absorbent considérablement et s’épuisent rapidement. Après quelques heures d’utilisation, il est recommandé de la passer sous l’eau froide et, au besoin, de la laisser se recharger sur un amas d’améthyste ou de quartz, ou au soleil si la pierre le tolère.

Les règles de l’art dans l’emploi des élixirs

Les élixirs concoctés à base de gemmes, d’eau et d’alcool agissent de façon homéopathique sur le corps physique par l’entremise du corps éthérique. Les modes d’emploi peuvent différer : par voie orale, il est ainsi suggéré d’instiller de trois à cinq gouttes sous la langue avant les repas; par voie externe, de déposer quelques gouttes sur la peau, dans l’eau du bain, dans l’huile ou dans la crème de massage.

Il importe de porter une oreille attentive à notre corps, d’être à l’écoute de ses besoins et de ses réactions. Choisir judicieusement les pierres ou les élixirs qui nous conviennent trace la route vers le retour du bien-être tant recherché !

OUVRAGES DE RÉFÉRENCE :

GIENGER, Michael. Manuel de lithothérapie, ou l’art de se soigner avec les pierres, Éditions Véga, 19, rue Saint-Séverin, Paris, 2005, 416 p.

HALL, Judy. La Bible des Cristaux, Guy Trédaniel Éditeur, 19, rue Saint-Séverin, Paris, 2004, 400 p.

LE GROUPE DES 5. Manuel de Lithothérapie – Apprenez à mieux connaître le Royaume des Pierres et des Cristaux – Thème 1 – Qui sont-ils ?, Les Éditions Paume de Saint-Germain, Montréal, 2008, 291 p.

OMBREGT MD, Ludwig, et autres. Orthopaedic Medicine, WB Saunders Company Ltd, 1997, UK, p. 395

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

})(jQuery)